FESTINPIA
Cafetera Roja - reproduction interdite Cafetera Roja - reproduction interdite Cafetera Roja - reproduction interdite Freddy Whiteball - reproduction interdite Freddy Whiteball - reproduction interdite Cafetera Roja - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Les Innocents - reproduction interdite Joy Rage - reproduction interdite Joy Rage - reproduction interdite Joy Rage - reproduction interdite Mastakill - reproduction interdite Mastakill - reproduction interdite Mastakill - reproduction interdite Broken Back - reproduction interdite Broken Back - reproduction interdite Broken Back - reproduction interdite Nu- reproduction interdite Nu - reproduction interdite Julian Perretta - reproduction interdite Julian Perretta - reproduction interdite Julian Perretta - reproduction interdite Julian Perretta - reproduction interdite Julian Perretta - reproduction interdite Hide - reproduction interdite Hide - reproduction interdite Kursed - reproduction interdite Kursed - reproduction interdite Kursed - reproduction interdite
6éme     édition     du     Festinpia,     une     très     belle          affiche regroupant       des       artistes       locaux,       nationaux       et internationaux.   Le   monde   évidemment   a   répondu   présent. Tous   les   artistes   se   sont   prêtés   aux   jeux   des   photos   et   des interviews,   une   très   belle   ambiance   pour   ces   deux   jours   de festivitées,   les   bénévoles   très   visibles   avec   leurs   tee-shirts blancs   et   le   mot   " Staff    "   écrit   dans   le   dos   étaient   aux   petits soins   pour   nous.         Allez!   On   parle   musique.      Deux   scènes entourées   de   camions   avec   de   bonnes      victuailles   pour éviter   l'hypoglycémie   et   la   soif   étaient   placés   tout   autour. LA   CAFETERA   ROJA ,   ravi   de   les   revoir   une   nouvelle   fois sur     scène.     Six     musiciens,     quatre     nationalités,     cinq langues,   rien   que   ça.   Un   mélange   de   musique      du   trip   hop urbain   à   la   musique   latino   et   pop-rock   et   ce   flow   toujours aussi        percutant    qui    claque    toujours    autant.    FREDDY WHITEBALL ,    le    monsieur        10.000    volts    est    toujours branché,   fan   de   westerns      spaghettis,   sa   musique      est     encore    et    toujours        survolté    et    c'est    tant    mieux.    LES INNOCENTS ,      allez,      je   le   dis,   je   suis      fan   de   ce   groupe depuis    les    années    90,    " Un    homme    extraordinaire ", l'autre   Finistère,   colore,   Dany   wilde ,   etc...   Il   y   en   a   plein d'autres,   après   il   y   a   eu   JP   Nataf   en   solo,   le   poète   zicos, des   mots   qui   touchent,   des   mélodies         que   l'on   repasse     en   boucle.   2016,   une   victoire   de   la   musique   en   poche,   the return   des   innocents...   c'est   l'été   rétro   cette   année,      je   me fais   une   joie   de   les   retrouver.      Je   ne   suis   pas   déçu   mais bon,      J'adhère   moins      de   ce   simple      double   messieurs      sur scène,   guitare/voix   mais   cela   reste   formidable      de   chanter     leurs   plus   grands   succès.   JOY   RAGE,   un   rock   à   l'état   brut, le   groupe   monte   en   puissance      et   ça   fait   du   bien   d'écouter cette      fureur   dans   le   jeu,   écorché   et   agressif,   le   duo   à secouer   la   scène   du   parc   des   tilleuls.   MASTAKILL,      le groupe    engagé    distille    encore    et    toujours    leurs    paroles positives    et  clôture cette première soirée. Les      bénévoles   toujours   présents,   les   traits   un   peu   tirés mais   très   en   forme,   un   sourire   constant   et   une   grande impatience   de   la   tête   d'affiche   de   la   soirée,   le   public   est   au rendez-vous    pour    cette    deuxième        soirée    qui    déjà    est inscrite    aux    chouettes    souvenirs    à    se    raconter    toute l'année.   BROKEN   BACK    en   ouverture   de   la   grande   scène avec   ses   mélodies            folk   -   électro   à   conquit   le   public   de Pia.   NU ,   habituer   de   nos   scènes   locales,   une   magnifique prestation      guitare   /   voix   en   nous   offrant   deux   titres   inédits, un    set    un    peu    court        aux    oreilles        du    public    qui    en redemandait.    JULIAN    PERRETTA ,    sera    en    première partie   de   Beyoncé   au   stade   France   (quand   même)   mais hier   soir   soir   il   est   très   attendu   sur   la   grande   scène   de   Pia, à   entendre   l'impatience   des   fans   qui   se   bousculent   aux barrières,    la    révélation    Pop-soul    à    fait    un    carton    la Perrettamania    était   bien   présente,   que   l'on   aime   ou   pas Julian   Perretta   ne   laisse   pas   indifférent   et   certains   titres restent   en   tête      comme   " Miracle ".      HIDE ,   le   projet   intimiste        sentimentale        guitare    /    voix    qui    te    prend    aux    tripes. KURSED,    que   l'on   avait   pu   voir   et   écouter   au   médiator,   le groupe   enchaîne   date   sur   date   et   termine   leur      tournée   par Pia.   Ils   ont   mis   le   feu   sur   la   grande   scène,      un   rock   pêchu, très   efficace.   Le   groupe   a   pris   en   maturité      avec   plus   de charisme,   ça   claque   sur   scène,   un   son   plus   lourd,   il   n'y   a aucun répit et on en redemande.
Kursed - reproduction interdite Kursed - reproduction interdite Kursed - reproduction interdite

© Tous droits réservés la tête dans le public  - LTDP 2009 - 2017 -  Mentions legales - Qui sommes-nous ?  

LTDP LATÊTEDANSLEPUBLIC.COM - webzine / magazine
ACCUEIL            LIVE REPORTS            LTDPMAGAZINE           LE SON EST IMAGE           EXPOSITION